page 2
Russie européenne
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
PHOTOS
PHOTOS
Yaz ! Ils ont d'ailleurs 2 proverbes relatifs au kamaz : "quand la route s'arrête le kamaz commence" ou encore "le kamaz ne suit pas la route il la trace" et c'est vrai ! Etape dans un village russe typique. regards curieux (le dodge et sa carapace étonnent) mais très discrets, les russes n'aiment pas déranger. Le chien sert de prétexte à papoter ! Plein d'eau au puits, achat de quelques légumes frais, que du bonheur ! Sur la route les voitures radars se font très nombreuses dans les villages où la vitesse est limitée à 40 km/h, je vous conseille vivement de ne pas la dépasser même d'un poil ! Tout le long de notre voyage nous avons pu nous ravitailler en légumes et autres sur le bord des routes. Les paysans vendent leurs produits ou de l'artisanat, je vous engage à faire de même parce que vous les soutiendrez dans leur effort pour survivre et cela sera l'occasion de parler (même simplement avec les mains) avec le peuple, le vrai, celui qui a sacrifié 20 millions des siens pour écraser l'hydre nazie.
Vous remarquerez que les russes ne respectent pas du tout la signalisation au sol, il faut dire qu'elle est souvent bizarre (interdiction de dépassement sur une ligne droite de 10 km) ! De fait ils font des dépassements dans des conditions périlleuses, mais on finit par s'y habituer ! Dans les villes plus importantes apparaissent les premiers postes de DPS (transcription directe du cyrillique), toutes les Russies étaient ainsi quadrillées par la milice... maintenant vous devez simplement ralentir à leur abord au cas où les miliciens auraient envie de vous contrôler ce qui jusqu'à Moscou ne nous est pas arrivé. Nous arrivons donc à St Petersbourg. Que dire ? Une ville à l'architecture somptueuse, splendide, magnifique, sur-voltée, grouillante de vie, sympa, accueillante, il n'y a guère de qualificatifs pour parler de St Petersbourg la ville la plus occidentalisée (et ce depuis sa création) de la Fédération de Russie ! Quand on pense que cette ville a été pratiquement détruite ! Les soviétiques l'avaient entièrement restaurée quasiment à l'identique, la municipalité actuelle s'est attelée à poursuivre cette restauration (même à la reprendre) et à redonner la couleur et la vie au centre et c'est réussi, les quartiers plus populaires et aussi délabrés sont à leur tour en pleine rénovation ! la beauté architecturale de cette ville est époustouflante, y compris les bâtiments staliniens qui restaurés prennent une vraie dimension esthétique ! Nous avons stationné dans un parking privé et gardé payant (100 roubles/jours = moins de 3 euros !) au pied du stadium de glace Youbiléni (adaptation approximative du cyrillique en lettre latine) Tout près de la Néva, de ses fontaines et ponts extraordinaires, et de l'incontournable palais d'hiver (l'Ermitage). le musée de l'Ermitage est à voir et revoir (comme le Louvre 1 journée ne suffit pas ). la ville est marquée par une circulation délirante dans la journée, des 4x4 qui déboulent à plus de 100 km/h dans les grandes avenues voulues par Pierre le grand, mais personne ne brûle les feux, à l'orange à de très très rares exceptions près tout le monde s'arrête ! Des vitrines à l'européenne, des prix super intéressant avec l'euro fort ! Vous pourrez vous restaurer à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, beaucoup de magasins sont ouverts 24/24 ! Et une population toujours accueillante qui fait l'effort de vous renseigner, hélas le français se perd, seuls les intellectuels le parlent ! Mais en anglais, et peut-être plus encore en allemand vous serez renseignés ! Nous faisons changer nos pneus arrières (520 euros les deux montés) des goodyears 275/65/20 pouces avec un indice de charge de 1350 kg, en France c'était 300 euros de plus, nous en avons profité pour faire laver notre attelage : 10 euros un lavage en profondeur à la main y compris l'intérieur du dodge, avec passage de cire etc.. les chromes du Dodge et la carrosserie de la carapace comme je ne les avais jamais vus ! Si vous avez un problème d'électronique, de cardans ou pour faire laver adressez-vous au 22 admiral Lazareva Saint-Petersbourg tel : 812 230 88 78, point GPS : 59°N58,086 ' et 30°E17,234' ! Et le tout dans une ambiance super sympa décontractée mais efficace, avec humour et blagues sur Napoléon (que les russes admirent beaucoup ! peut-être parce que lui a réussi à prendre Moscou ?) Ne vous fiez pas à la mine des ateliers ... c'est du réalisme russe ! (hahaha).


3 jours et nous quittons St Peter à regrets mais je veux voir le palais d'été, le très célèbre Petergov ! A 40 km au sud de St Peter, sur les bords de la Baltique, quelle merveille ! Nous faisons étape sur le parking, tranquille si ce n'est les bus de touristes qui arrivent à 8h de mat et sont accueillis par un orchestre qui joue leurs hymnes nationaux respectifs, euh la Marseillaise au p'tit matin je suis pas fan ! hahah. le Petergov c'est d'abord un parc à la russe (c'est à dire très nature à peine domestiquée) où (à la différence de Versailles) les fontaines fonctionnent toute la journée et elles sont exceptionnelles (du moins tant que la température le permet....) avec un accès direct à la Baltique ! Alors là une fois de plus les mots me manquent, surtout quand on voit ce que les nazis ont fait en quittant la région ! pendant 60 ans les meilleurs artisans et artistes soviétiques puis russes ont reconstitué le palais à l'identique d'après les archives ! Un travail de fou ! Extraordinaire, splendide ! Versailles comme le Palais d'hiver sont somptueux et faits pour impressionner le visiteur et marquer la puissance du monarque, le Petergov est une "datcha" faites pour la douceur de vivre ce qui n'empêche pas la splendeur opulente (voire l'excès d'or) ! Il ne faut pas le rater à voir et à revoir ! La visite est plus chère pour les touristes ! Natacha a donc acheté mon billet au prix des russes (250 roubles), mais le cerbère féminin à l'entrée (très style KGB des années trente !) m'a vite repéré avec mon air bien franchouillard et mon accent ! ahahaha ! J'ai payé le petit supplément donc 500 roubles ! Pour faire des photos il faut également payer (enfin c'est raisonnable quand même 100 roubles) mais le flash est totalement interdit (normal) et c'est plus cher pour une caméra !
Nous partons maintenant vers Moscou par la redoutable M7. redoutable parce qu'il y a une circulation infernale de camions (du plus moderne Volvo à l'ancêtre du kamaz qui se traîne depuis 60 ans !) avec en plus la conduite à la russe dont je vous ai déjà parlé ! je fonce et j'apprécie le prix du super 95, 20 roubles en moyenne (= 56 cts arrrrg !) par contre très peu de gpl mais à 12 roubles en moyenne (là je deviens fou ahaha) Vas-y "dodgy" fonce à 120 je consomme du 22L c'est gratos ou presque ahaha ! Nous nous arrêtons sur des parkings gardés (10 roubles !!!) pour la nuit, direction le resto des hommes de la route ! Ambiance super sympa avec ces forçats de la route qui traversent la Russie d'Est en Ouest : 11 fuseaux horaires ! Les français sont appréciés, souvenir de l'escadrille Normandie-Nemen et nous venons de Normandie !!!!(bonjour la vodka !) Très copieux repas pour 200 roubles, avec l'incontournable soupe (froide ou chaude) souvent agrémentée de viandes, puis des "chachliks" (brochettes de viande marinées :