page 3
Russie européenne
page 2
page 3
page 4
page 5
page 6
PHOTOS
PHOTOS
porc agneau mouton et plus rarement boeuf) à vous faire péter la panse ! ou encore des "pilmeni" sortes de "raviolis" (si Natacha lit ça elle va me tuer !!) fourrées à la viande, au fromage fumé, ou aux pommes de terres enfin tout ou presque sert de farce et servis avec de la mayonnaise et/ou avec une étonnante variété de ce que les russes appellent du ketchup mais qui est plus proche de la sauce tomate assaisonnée car pas ou peu sucré.
Nous entrons dans Moscou en fin de journée, embouteillages mais ça avance quand même ! Nous trouvons un parking gardé prés du stade olympique POINT GPS 55°N46,809' et 37°E36,801' . Moscou est entièrement rénovée ou presque, les affreuses constructions staliniennes ont maintenant une allure majestueuse avec leurs étages alignés à la Haussmann et leurs façades claires ! Boutiques partout à l'occidentale, mais Moscou n'est pas St Peter la ville est grouillante d'une activité beaucoup plus "raisonnée" moins frivole et toutes les " Russies" s'y croisent ! Etonnant tous ces peuples que l'on reconnaît à leurs types morphologiques et à leurs accents ! Moscou est vivante avec une jeunesse qui débordent d'énergie mais qui visiblement peut se perdre si elle ne trouve pas une motivation pour aller de l'avant ! Le plus étonnant pour moi fut la place rouge où des touristes du monde entier (notamment des écossais en kilt !) chantaient et dansaient déclenchant les fous rires des russes ! Et si tous les gars du monde….! Et la cathédrale entièrement reconstruite avec ses couleurs chatoyantes, magnifique et bouleversant pour qui a connu les années de plomb ! Un peuple se dresse, sort de sa terrible nuit et se précipite avec frénésie vers le soleil ! Que j'aime ce peuple ! j'aime son fatalisme, terrifiant pour nous autres français, sa vitalité, sa capacité à profiter totalement, et même avec excès, de l'instant présent, demain ça sera le terrible hiver alors vivons tant qu'il fait beau et chaud telle pourrait être sa devise ! euh je dérape excusez-moi ... Dans les jardins de la place rouge un ensemble de jets d'eau et de fontaines illustre les fables de Mr de La Fontaine, ou les comtes de Perrault ! Pas de doute nous sommes bien en Europe ! A Moscou, un moment d'inattention et je passe à l'orange, le milicien me siffle ! Aie, mais non pas de problème sympa, en anglais il me fait comprendre que je ne dois pas passer à l'orange, me fait un compliment sur notre attelage le tout avec le sourire et un magnifique accent russe ! Et bienvenue à Moscou ! Moskva que nous quittons le lendemain toujours par la M7, cap à l'Est ! direction Kazan ! mais la sortie de Moscou passe par un poste de DPS et le milicien de nous arrêter pour contrôler les papiers de la voiture : "dokument na machine pajalesta " phrase qui sera entendue à maintes reprises sur les routes de l'est de la Russie ! Un bref regard sur les papiers mais ce qui l'intéresse c'est la cellule ! Il veut voir l'intérieur ! Aujourd'hui nous ne sommes pas d'humeur, mon épouse lui fait comprendre qu'il faut dégonfler les boudins pour pouvoir abaisser l'escalier et que c'est long ! Frustré il abandonne et nous fait signe de reprendre la route ce que nous faisons sans nous faire prier et en rigolant du tour que l'on vient de lui jouer !
Les kilomètres s'enchaînent, la plaine défile, cela peut-être ennuyeux mais pour moi élevé au bord de la mer c'est simplement l'horizon de l'infini et c'est magnifique. Etapes dans les villages avec ravitaillement et plein d'eau si possible au puits, jamais au robinet (les russes ne la boivent pas), à défaut nous achetons des bidons de 5 L d'eau minérale pour faire le plein. idem dans les stations service, ne faîtes pas le plein d'eau c'est ce que les russes appellent une eau "technique" (vada teknik) (l'origine de cette eau reste pour moi un mystère !) non potable sauf avec du micropur (enfin je ne préfère pas en faire l'essai !!). Appréciable dans les stations services, on vous sert mais vous payez d'avance comme en France dans les stations de nuit ! Etape dans un petit village en Tchouvachie (environ 700 km de Moscou), une bande de gamins viennent nous voir, ils se présentent très fiers d'abord comme Tchouvaches puis comme russes ! ils ne comprennent pas d'où nous venons, la plaque d'immatriculation européenne les pertube ! Ils finissent par comprendre que la France est en Europe et ils veulent voir des photos de Paris !! Hélas nous n'en avons pas sur nous, je n'y aurai jamais pensé !! Cela leur aurait fait tant plaisir à ces gamins du bout de l'Europe de voir quelques images de Paris ! Je m'en veux encore !
A partir de la Tchouvachie le ruban devient vraiment dur, de moins en moins d'asphalte et de plus en plus de trous ! Nous nous faisons quelques grosses frayeurs ! je finis par faire comme les russes je vole au-dessus des trous ahaha ! le nombre de voitures en panne (et pas que des Lada pourries, les gros 4x4 allemands ou japonais dernier cri dont les russes raffolent payent un très lourd tribu à la route russe, je devrai dire à la piste et encore la mauvaise piste car j'ai connu des pistes africaines bien meilleures ! et on ne compte plus les carcasses de pneumatiques qui jonchent notre parcours depuis Moscou !
Enfin nous entrons dans le Tatarstan en terre essentiellement musulmane, nous sommes à mi-chemin de notre objectif. Changement d'ambiance sur la route, véhicules de milice embusqués tous les 10 km, poste de DPS en pleine activité, contrôle réguliers, à croire que nous sommes revenus 30 ans en arrière !! Stress mais nous avançons, le prix du 95 passent à 18 roubles en moyenne ! Le GPL est très fréquent et à 11 roubles en moyenne il faut dire qu'ici on produit du pétrole ! Mais la route est toujours aussi pourrie ! Arrêt à Kazan la capitale en pleine rénovation, là encore splendide, tout est refait ou presque ! ambiance sympa, les tatars sont vraiment accueillants, curieux et admiratifs de notre attelage mais sans débordements, avec pudeur ! Mais notre course contre la montre continue, il faut repartir, direction Perm en essayant d'éviter la police tatare. Nous sortons du Tatarstan avec soulagement ! Passage à Ijevsk et Oudmourte villes sans grand caractère si l'on excepte comme dans toute la Russie, les églises orthodoxes d'une esthétique vraiment remarquable, nous vous invitons à y pénétrer pour admirer les icônes, mais sachez que les photos à l'intérieur sont totalement interdites ! Plus nous allons vers l'Est plus les villes nous montrent un aspect délabré ! l'argent du pétrole n'arrive pas encore ici ! Ceci dit il faut reconnaître que toute la M7 , de St Petersbourg à Perm, est en pleine rénovation, ces travaux dignes de pharaon n'arrangent pas l'impression de délabrement des routes ! Curieusement le réseau secondaire est plutôt en meilleur état et pour cause les poids lourds s'y font moins fréquents surtout l'hiver !
Nous arrivons à Perm en fin de journée. Cette ville industrielle est en pleins travaux de tous les côtés, impossible de trouver un coin sympa, nous continuons notre route vers notre objectif Berezniki, 200 km